GILGIAN GELSER – DESSINER TRACER et CURSIF #2 à la Galerie Jean Fournier jusqu’au 24 mai

 

La Galerie Jean fournier propose une exposition sur le travail de GILGIAN GELSER qui s’inscrit dans le projet de l’Association des Conservateurs des musées du Nord Pas de Calais: l’artiste suisse a été invité à déambuler par le dessin dans le catalogue Cursif #2 pour « jouer les coucous »… Il a alors développé un fil d’Ariane qui relie les pages de ce numéro en créant un rythme ininterrompu.

Dessiner – Tracer est le fruit d’une des initiatives de cette Association; celle de faire connaître la richesse et la diversité des collections régionales valorisées par la rencontre avec des oeuvres dessinées d’artistes contemporains.

Et depuis septembre 2011 jusqu’à septembre 2012,vingt musées du Nord– Pas de Calais, de Picardie et de Belgique présentent des expositions de « dessin sous tous ses états  » – artistique, scientifique, éducatif et ludique – sous toutes ses formes: dessins anciens et contemporains, dessins sur papier et hors papier, petits et grands dessins….

Les catalogues Cursif #1 et #2,  prolongent et laissent la trace de l’expérience. On les retrouve à la Galerie Jean Fournier.

www.gilgiangelzer.com           dessinertracer@musenor.com

Galerie Jean Fournier 22, rue du Bac 75007 Paris

Hommage à THOMAS GLEB : Blanche est la couleur jusqu’au 29 avril 2012 au PASSAGE de RETZ

A l’occasion du centenaire de la naissance de THOMAS GLEB (1912 – 1991), une Association s’est constituée pour faire mieux connaître l’oeuvre de cet artiste juif polonais et poète de la tapisserie.

Plusieurs musées en collaboration avec le Musée de la Tapisserie Contemporaine d’Angers ( à partir du 28 juin) vont exposer le travail de Thomas Gleb (grâce notamment à la donation de son fils Jean Kalman); c’est en ce moment au Passage de Retz à Paris ( jusqu’au 29 avril 2012), au Musée du Hiéron à Paray le Monial ( jusqu’au 30 décembre 2012) et enfin au Musée d’Art et d’Histoire du Judaisme ( 24 juin au 7 octobre 2012).

Association Thomas Gleb: http://www.mahj.org/fr/3_expositions/expo-Hommage-a-Thomas-Gleb.php?niv=3&ssniv=3

 

 

 

 

 

 

DU LANGAGE DE NÉONS -17 février au 20 mai 2012 à LA MAISON ROUGE

    Qui y a t il au delà de ces éblouissements de lumière de néons ? Un dessin et un langage, qu’il soit de portée mystique, analytique, poétique, critique, environnementale…

Une exposition à La Maison Rouge sous le titre : NÉONS, Who’s afraid of red, yellow and blue ? jusqu’au 20 mai, offre un parcours varié de l’appropriation et des recherches conceptuelles autant qu’humoristiques de ce matériau par des artistes de 1960 à nos jours.

Lucio Fontana, Concetto spaciale, 1965, aquarelle sur toile, 197 x 198 cm

C’est le physicien Georges Claude qui, en 1912 après avoir mis sous vide un tube de verre, a soufflé à l’intérieur un gaz incolore et inodore pour ensuite le faire traverser par un courant électrique; lumière rouge pour le gaz néon, jaune pour l’hélium… une lumière insolite est créée.

Cette lumineuse découverte a été reprise par 3 courants d’artistes en Argentine, en France, en Italie et aux USA ( Gyula Kosice, François Morellet, Lucio Fontana, Joseph Kosuth dès les années 1950….). David Rosenberg, commissaire de l’exposition, a choisi des artistes très divers qui ont fait de ce matériau lumineux, qui ne sert ni à vendre ni à signaliser, un néon de tous les possibles dans le champ artistique qui propose… « Une espérance à un fil » ( Jean Michel Albérola) ?

 

 

RAPHAËL DROUART au Musée des Années 30 – Boulogne- Billancourt


Elève puis ami de Maurice Denis, qu’il rencontre à l’Académie Ranson, RAPHAËL DROUART se détourne très vite de la peinture pour se consacrer à la gravure et à l’illustration. Il en explore toutes les techniques : xylographie, linogravure, gravure au burin, pointe sèche, eau-forte, manière noire, monotype, gravure au noir de fumée, lithographie… qu’expose le Musée des Années 30 en son cabinet d’arts graphiques du 14 mars au 15 juillet 2012.

En 1930, le Musée national d’art moderne lui consacre une grande exposition et Jean Cassou dit de lui : « Ce rude géant (ة) a cherché à emprunter aux diverses techniques de la gravure ce que chacune avait de plus doux et de plus moelleux et s’est ainsi composé une matière d’une richesse infinie. Sa palette de graveur est parvenue à un lyrisme bien chantant et toujours savoureux, qui nous fait passer délicieusement d’un gris argenté comme le feuillage du saule à des noirs profonds et d’une vibrante sensualité ». 

Le musée des années Trente a bénéficié en 2011 du don de l’intégralité du fonds de gravure de cet artiste, généreusement offert par son petit fils.

.

PIERRE BURAGLIO à l’Historial de la Grande Guerre à Péronne et au Musée des Beaux des Beaux Arts de Valenciennes

    PIERRE BURAGLIO est présent dans le Nord de la France depuis le mois d’octobre jusqu’au mois de juillet. D’abord résident dans un musée d’histoire au Mémorial de la Grande Guerre à Péronne en Picardie jusqu’au 4 mars, il a regroupé ces quelques travaux anciens sur le thème de la guerre et réalisé des créations nouvelles en ayant été au contact de la collection. Cela a été la première grande rétrospective de Pierre Buraglio sur ce sujet. Carte blanche lui a été donnée de faire un choix d’oeuvres parmi les oeuvres graphiques du musée et exposé dans la 2ème partie de l’exposition.

 

A partir du 16 marsJEAN MICHEL ALBÉROLA  JEAN LE GAC et PIERRE BURAGLIO exposent Musée des Beaux Arts de Valenciennes  leur         » ponctuation « , sorte de passerelle entre art contemporain et patrimoine dans le cadre de la manifestation organisée par l’Association des Conservateurs du Nord Pas de Calais 2011-2012: « Dessiner – Tracer ».

 

VÉRONIQUE ELLENA – INVISIBLES – Galerie Alain Gutharc

Véronique Elléna, photographe, a une simple qualité d’ attention aux êtres, à leur quotidien, à leur place dans la société.

L’ exposition « Invisibles » à la Galerie Alain Gutharc révèle le travail qu’elle a initié en 2009, lors de son séjour à Rome à la Villa Médicis. Son empathie, son questionnement ne livre aucun pathos; les « sans abris » sont photographiés à l’aube allongés sur les parvis, sous les porches des églises, au pied des monuments. Ces forces invisibles sont à l’ombre de ces chefs d’oeuvres d’architecture: forces discrètes, ombres toujours présentes…

Jusqu’au 10 mars 2012, Galerie Alain Gutharc, 14 rue Saint Claude 75003 Paris

Les estampes et sculptures de MARKUS RAETZ à la BnF

Schnelles Sujet. Sujet rapide. Eau forte et papier de verre, 1970

L’oeuvre de Markus Raetz (né à Berne en  1941) est centrée sur la question de la perception et du langage bien souvent en écho avec ses écrivains favoris: Robert Walser, Raymond Roussel…Il réussit à nous mettre en mouvement en créant de très subtils dispositifs liés à l’anamorphose.

Cette exposition de gravures, dessins et sculptures de la BnF nous entraîne dans les jeux de l’artiste avec les mots et les images. Les objets que Markus Raetz façonne sont ouverts à une multitude d’hypothèses et de significations. Par eux il dévoile ses perceptions poétiques qui évoquent des mondes très énigmatiques où la vue y a toute sa puissance.

Jusqu’au 12 février 2012 la Bibliothèque Nationale de France – Richelieu, rue de Richelieu 75001 Paris

Projet Gutemberg à la GALERIE JEANROCH DARD


DRAWING NOW …

Dans quelques jours nos pas nous mèneront le temps de quelques soirées à la

GALERIE JEANROCH DARD, 13 rue des arquebusiers 75003

ANE METTE HOL, Untilted document (note 1- 5) Empty doc prints, drawings, pencil and charcoal on paper. Size 29,7 x 21 cm. Installation view The Drawing Biennal Kunstnernes, Oslo.

Le projet Gutemberg va rassembler les artistes à partir du 15 janvier 2012

JENNY AKERLUND, BRIAN FAY, MARCEL GÄHLER, CARLO GUAIT, ANE METTE HOL, NYEEMA MORGAN ET FRANK SELBY.