ALINA SZAPOCZNIKOW – L’ombre déportée du mal – Centre Georges Pompidou du 27 février au 20 mai 2013

Alina Szapocznikow ( 1926-1973) polonaise rescapée des camps nazis,  fut contemporaine des « ready made » de Marcel Duchamp, des masques et moulages de Bruce Nauman et d’Yves Klein…mais au delà du rideau de fer elle n’a jamais su ni vu que ces oeuvres existaient.

Son travail inscrit sa stratégie artistique dans le contexte des années 1960 en associant corps et concept. Sa conception de la sculpture, expérimentale, hérétique et fièvreuse, a laissé un ensemble d’oeuvres hétérogènes, fragmentées et toujours provocantes, sexualisées et politiques, vulnérables et chargées d’humour, aux confins du surréalisme, du Nouveau Réalisme, du Pop Art et du Body Art.

« Conjuguant au féminin Eros et Thanatos, elles forment un corpus d’objets bizarres, étranges et hantés par la fragilité de la vie ».(Chantal Béret)

Une très forte émotion pour le visiteur: ces fragments sont ceux du propre corps d’Alina Szapocznikow, vraie matrice de l’oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.