Art & Good Food #17

Ceci est un cake aux myrtilles, citron et fleurs d’oranger.

René Magritte (1898-1967)
https://www.youtube.com/watch?v=KpP3jV_VvHk&feature=youtu.be

Pour 8-10 personnes
Ingrédients

250g de farine
125g de beurre doux mou
175g de sucre en poudre
2 cuillères soupe de sucre brun
1 citron bio
3 oeufs
3 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
10cl de lait
125g de yaourt grec nature
125g de myrtilles fraîches

Recette

  • Préchauffez le four à 180°. 
  • Beurrez un moule à cake. Dans un grand contenant, mélangez le beurre et le sucre en poudre. Rajoutez la farine, le zeste du citron et son jus, les oeufs, la fleur d’oranger, le lait et lyaourt. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une consistence homogène.
  • Versez 1/3 de la preparation dans le moule, parsemez de quelques myrtilles. Recommencez cela deux fois.  
  • Parsemez de sucre brun et enfournez 40 min (vérifiez la cuisson). 
  • Sortez le moule du four, laissez le cake refroidir une dizaine de minutes puis démoulez-le et placez-le sur un plat. 
  • Servez le cake avec des fruits rouges frais et un thé ou une coupe de champagne. 
For 8-10 people
Ingredients

250g of flour
125g soft butter
175g caster sugar
2 tablespoons brown sugar
1 organic lemon
3 eggs
3 tablespoons orange blossom water
10cl milk
125g plain Greek yogurt
125g fresh blueberries

Recipe

Preheat the oven to 180 °.
Butter a cake pan. In a large container, mix the butter and powdered sugar. Add the flour, the lemon zest and its juice, the eggs, the orange blossom, the milk and the yogurt. Mix until you get a homogeneous consistency.
Pour 1/3 of the preparation into the mold, sprinkle with a few blueberries. Repeat this twice.
Sprinkle with brown sugar and bake for 40 minutes (check the doneness).
Take the mold out of the oven, let the cake cool for ten minutes, then unmold it and place it on a dish.
Serve the cake with fresh red fruits and a tea or a glass of champagne.

Art & Good Food #16

Dans la préparation de ce Saint Pierre aux allumettes de légumes comme dans la réalisation des oeuvres de Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize il y a un dialogue des éléments, sans hiérarchie aucune. 

Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize
https://www.youtube.com/watch?v=oTHZcvfL7Tc&feature=youtu.be

Filets de Saint Pierre aux allumettes de légumes. Recette proposée par Jean-Yves Langlais

Sous la main, sur la langue et derrière la cravate 
 Comme on fait son marché, on dîne; mais il n’est pas nécessaire de s’alourdir d’une feuille de papier pour dresser la liste des courses. Le Saint-Pierre, c’est assez moche sur un étal; mais exposé sur une une flaque d’huile d’olive pendant 20 minutes aux 200 degrés du four avec une ondée de jus de citron, ses filets auront une beauté alanguie digne de surmonter un petit amas de légumes; qu’on trouvera un peu plus loin sur le marché. 
Les carottes, on les aura pelées et lavées puis découpées en lamelles de 2 à 3 millimètres, puis en bandes et en sections pour obtenir de fines allumettes. Elles iront s’engloutir dans la petite mare d’eau d’une poêle augmentée d’une cuillère à soupe de cassonade. Après que l’eau de cuisson se sera volatilisée dans les airs, il faudra veiller à secouer nos allumettes pour qu’elles s’enroulent dans le caramel avant qu’il ne se fige.
Les courgettes auront été pelées puis débarrassées de leur âme afin de nous épargner les fantaisies qui courent sur l’au-delà. Un couteau les conduira à la forme de bâtonnets qui iront rejoindre un oignon pelé et découpé en quadrillage. Et ça cuit jusqu’a l’approche du fondant.
On assemble les deux légumes façon mikado et la butte reçoit en couverture les filets de Saint-Pierre. Un citron vient pleurer sur l’ensemble.

Fillets of Saint Pierre with vegetable matches. Recipe proposed by Jean-Yves Langlais

Under the hand, on the tongue and behind the tie
 As we do our shopping, we dine; but you don’t have to weigh yourself down with a sheet of paper to make the shopping list. Saint-Pierre is pretty ugly on a stall; but exposed on a puddle of olive oil for 20 minutes at 200 degrees from the oven with a shower of lemon juice, its fillets will have a languid beauty worthy of overcoming a small heap of vegetables; which can be found a little further on the market.
The carrots, we will have peeled and washed them, then cut them into strips of 2 to 3 millimeters, then into strips and sections to obtain fine matches. They will sink into the small pool of water from a frying pan with a tablespoon of brown sugar. After the cooking water has evaporated into the air, we will have to make sure to shake our matches so that they curl in the caramel before it freezes.
The zucchini will have been peeled and then stripped of their soul in order to spare us the fantasies that run on the beyond. A knife will lead them to the shape of sticks which will join a peeled onion and cut into a grid. And it cooks until the fondant approaches.
We mix the two vegetables in a mikado style and the mound receives the Saint-Pierre fillets on the cover. A lemon comes to cry over the whole.

ART & GOOD FOOD #15

Qu’est ce qu’un pot ? Il est un outil de jardin pour le géranium, un cendrier si on dépose une cigarette, un gobelet moule pour un Strawberry Puffin. Il est l’objet multiplié et aligné d’une oeuvre de Jean-Pierre Raynaud.

L’idée des petits pots m’est venue d’un Coffee Shop de Crouch End et la recette (owiowifouettemoi.com) d’un séjour de Lucie (lasupersurette.com) à la maison en Bretagne. Corinne Cossé-le Grand

«  J’étais jardinier avant d’être artiste, donc ceci peut expliquer cela, mais c’est un peu court. Quand j’ai arrêté mes études de jardinage, c’était le moment de la guerre d’Algérie. C’était un moment difficile et je suis parti deux ans et demi. Lorsque je suis revenu, j’étais tellement détruit que je suis resté alité. Dans le fond, je n’avais plus envie de contacter le monde extérieur. Je vivais en autarcie, cela se soigne, sans doute, mais là j’ai compris que je pouvais vivre avec moi sans avoir l’impression de trahir les autres.
On est en 1962 et là par hasard, un jour que je ne voulais plus me relever, plus vivre la vie « naturelle », pris d’une sorte d’élan que je ne contrôlais pas, je suis descendu dans un petit garage. J’habitais en banlieue parisienne, à Colombes, ma 2 CV était là et les pneus étaient à plat, tout était endormi, comme moi du reste, et j’ai vu un pot de fleurs, un pot de peinture rouge et un sac de ciment. C’était sur la gauche en rentrant dans le garage, je me souviens très bien et moi qui n’avais rien fait à part rester allongé, j’ai éprouvé ce besoin physique de faire quelque chose avec mes mains… J’ai pris ce ciment et je l’ai mis dans le pot. C’était un peu fiévreux, il y avait le pot de peinture et je n’ai pas attendu que le ciment sèche, je l’ai ouvert, j’ai trempé la main dedans et j’ai fait ça comme ça.
Et là, je me suis senti renaître… J’ai trouvé un chemin qui ne s’est plus jamais arrêté ; je ne me suis plus jamais allongé… Parti paradoxalement d’un objet de vie, puisqu’on met des plantes dedans pour qu’elles vivent, moi, j’ai empêché la vie d’en sortir en me disant que ce n’est pas de la vie, mais de mon geste que j’attends quelque chose ; et il est vrai que ce geste a été pour moi une façon de prendre une décision et de changer ma vie.
Ce grand pot, qui mesure 1,80 m de hauteur et qui est une sorte d’icône rouge, qui n’est pas rempli de ciment, est un objet qui ponctue ma vie depuis de très nombreuses années et qui pour moi reste absolument intact. Il a la fraîcheur, l’innocence du début, je suis resté sur ce geste très minimaliste, un seul geste. »

Jean-Pierre Raynaud.ttps://www.fondationcartier.com/expositions/jean-pierre-raynaud

Ingrédients solides

  • 125g de farine t55
  • 50g de poudre d’amandes
  • 1 cc de levure chimique
  • 65g de sucre de canne blond
  • Une pincée de sel

Ingrédients liquides

  • Un œuf
  • 20g de jus de citron vert + le zeste d’un demi citron vert
  • 180g de lait (animal ou végétal)
  • 100g d’huile neutre (tournesol pour moi
  • 1 bonne cc d’extrait de vanille de qualité ou 1 cc de poudre de vanille ou 1 gousse grattée de vanille
  • Environ 180g de fraises (9 fraises
  • moyennes) équeutées.
  • Un peu de poivre au moulin (facultatif)
  • De la cassonade brune (vergeoise brune en France) à volonté, pour saupoudrer (1 cc par muffins en gros)

Note :

1. le poivre donnera une intensité supplémentaire aux fraises

2. La cassonade (ou un autre sucre) est importante pour équilibrer l’acidité des fraises (le gâteau est peu sucré et acidulé).

3. La pâte a beau être liquide, elle soutiendra sans l’once d’un problème le poids des fraises (si les morceaux sont petits).

Recette

Préchauffe sur 180 et mets les caissettes dans ton moule

1. Dans un grand bol, mélange les ingrédients solides au fouet ou à la cuillère magique.

2. Dans un bol (avec bec verseur si tu as), bats légèrement l’œuf à la fourchette. Ajoute les autres ingredients liquides et mélange au fouet ou à la cuillère magique.

3. Verse les ingrédients solides dans les ingredients liquides et incorpore rapidement à la cuillère en bois en t’arrêtant dès qu’il n’y a quasi plus de traces de farine (il doit rester des grumeaux). La pâte sera très liquide.

4. Verse la pâte dans les caissettes (d’où l’intérêt du bec verseur). Si besoin, utilise une petite louche ou fais-ça à la cuillère.

5. Coupe une fraise en petits morceaux et dépose-les sur une caissette remplie de pâte. Continue jusqu’à utiliser toutes les fraises. Poivre légèrement (facultatif). Saupoudre les fraises avec la cassonade (vergeoise).

6. Hop au four pour 20-25 minutes environ. C’est prêt quand une pique enfoncée au centre ressort sèche. Il n’y aura pas de « muffin top » comme pour des vrais muffins : il vont légèrement gonfler mais rester plats.

Laisse un peu refroidir avant de démouler. Sers tiède ou à température ambiante.

Je Conserve dans une boîte hermétique au frigo. Il te suffira de passer un muffin 30 secondes au micro-ondes pour obtenir un effet bœuf. Ils sont d’ailleurs irrésistibles le lendemain.

A manger dans les 48h.

Ingredients

Solid ingredients

125g t55 flour
50g almond powder
1 tsp baking powder
65g of blond cane sugar
A pinch of salt
Liquid ingredients

An egg
20g lime juice + the zest of half a lime
180g of milk (animal or vegetable)
100g of neutral oil (sunflower for me
1 good tsp of quality vanilla extract or 1 tsp vanilla powder or 1 scraped vanilla pod
About 180g of strawberries (9 strawberries
medium) hulled.
A little freshly ground pepper (optional)
Brown sugar (brown vergeoise in France) at will, to sprinkle (1 tsp per muffins wholesale)
Note:

1. the pepper will add extra intensity to the strawberries

2. Brown sugar (or other sugar) is important for balancing the acidity of strawberries (the cake is not sweet and tart).

3. The dough may be liquid, it will without any problem support the weight of the strawberries (if the pieces are small).

Recipe

Preheat on 180 and put the boxes in your mold

1. In a large bowl, mix the solid ingredients with a whisk or a magic spoon.

2. In a bowl (with spout if you have), lightly beat the egg with a fork. Add the other liquid ingredients and mix with a whisk or a magic spoon.

3. Pour the solid ingredients into the liquid ingredients and quickly incorporate into the wooden spoon, stopping as soon as there are almost no traces of flour (there should be lumps). The dough will be very liquid.

4. Pour the dough into the boxes (hence the interest of the spout). If necessary, use a small ladle or spoon it.

5. Cut a strawberry into small pieces and place them on a box filled with dough. Continue until all the strawberries are used. Lightly pepper (optional). Sprinkle strawberries with brown sugar (vergeoise).

6. Hop in the oven for about 20-25 minutes. It’s ready when a stick in the center comes out dry. There will be no "top muffin" like real muffins: they will swell slightly but remain flat.

Let cool a little before unmolding. Serve warm or at room temperature.

I keep in an airtight box in the fridge. All you need to do is muffin 30 seconds in the microwave to get a beef effect. They are irresistible the next day.

To eat within 48 hours.

Art & Good Food #1

Les visites d’expositions et d’ateliers d’artistes, ce sera dans quelques semaines…
Depuis ma cuisine, je vous invite à partager un plat à partir d’une oeuvre. Envoyez moi une de vos recettes à info@carrousel-art.com !  Je lui trouverai son image.


Visits to exhibitions and artists’ workshops will be in a few weeks … From my kitchen, I invite you to share a dish from a work. Send me one of your recipes at info@carrousel-art.com! I will find him his image.

                  PINTADE de PUCHERAN             
Sébastien Gouju, faïence émaillée, 2016 Courtesy Galerie Sémiose
http://www.sebastiengouju.com/
TAJINE DE PINTADE AUX CITRONS CONFITS proposée par Marie Chemorin
                
      «  Un plat populaire peut se transformer en un mets extrêmement raffiné. C’est le simple mélange d’épices et de miel qui donne à ce tajine cette troublante onctuosité. Servez le accompagné d’une semoule légère pour en apaiser la saveur sucrée. »

Pour quatre personnes
4 cuisses de pintade.                           
3 gros oignons
2 cuillers à soupe d’huile d’olive
1 gousse d’ail
1 citron confit
5 courgettes
1 bouquet de coriandre
10 olives violacées dénoyautées
Sel, poivreLes épices: 1 cuiller à café de curcuma, 1 cuiller à café de gingembre, 1 cuiller à café de cumin  
 Coupez les cuisses de pintade en deux. Epluchez et émincez finement les oignons. Dans la tajine, faites les revenir à feu moyen dans l’huile d’olive. Ajoutez les épices, le sel et le poivre. Ajoutez les morceaux de pintade et roulez les dans les épices. Versez 2 verres d’eau et ajoutez 1 citron confit coupé en quatre. Couvrez et laissez mijoter 30 mn à feu doux jusqu’à l’obtention d’une sauce sirupeuse.
Épluchez les courgettes et coupez les en gros dés. Hachez finement la coriandre. Ajoutez les courgettes et la moitié de la coriandre dans le tajine. Nappez de sauce. Versez un 1/2 verre d’eau, couvrez puis laissez mijoter à nouveau 15 minutes en surveillant attentivement: les courgettes et la pintade doivent être tendres. N’hésitez pas à rajouter un peu d’eau si les ingrédients attachent.
Ajoutez les olives 5 minutes avant la fin de la cuisson. Laissez cuire à couvert.
Parsemez de coriandre fraîche hachée avant de servir.

  Recette extraite de Tajine et Pastillas de Marie Chemorin, traiteur, scénographe culinaire
              
      “A popular dish can be transformed into an extremely refined dish. It is the simple mixture of spices and honey that gives this tajine this disturbing smoothness. Serve with light semolina to soothe the sweet flavor.  »
For four persons
4 guinea fowl legs. 3 large onions 2 tablespoons olive oil 1 garlic clove 1 candied lemon 5 zucchini 1 bunch of coriander 10 purple olives, pitted Salt, pepper Spices: 1 teaspoon of turmeric, 1 teaspoon of ginger, 1 teaspoon of cumin  Cut the guinea fowl legs in half. Peel and finely chop the onions. In the tagine, brown them over medium heat in olive oil. Add the spices, salt and pepper. Add the pieces of guinea fowl and roll them in the spices. Pour 2 glasses of water and add 1 candied lemon, quartered. Cover and simmer for 30 minutes over low heat until a syrupy sauce is obtained. Peel the zucchini and cut into large dice. Finely chop the coriander. Add the zucchini and half the coriander to the tagine. Coat with sauce. Pour a 1/2 glass of water, cover and simmer again 15 minutes, watching carefully: the zucchini and the guinea fowl should be tender. Do not hesitate to add a little water if the ingredients stick. Add the olives 5 minutes before the end of cooking. Cook covered. Sprinkle with chopped fresh cilantro before serving.   
Recipe extracted from Tajine and Pastillas by Marie Chemorin, caterer, culinary scenographer

L’ART DANS LES CHAPELLES – 8 juillet au 17 septembre 2017 – Pays de Pontivy, Vallée de Blavet

IMG_2894
Polly Appelbaum – Chapelle Saint Jean, Le Sourn

Voici un rendez vous de qualité, véritable expérience politique et artistique où se mêlent à plein les intérêts d’une région et ceux d’un ensemble d’artistes, de galeries et gens de la culture.
« L’art dans les chapelles, est une association qui regroupe 15 communes et deux communautés de communes du centre-Bretagne.

Chaque été depuis 25 ans, L’art dans les chapelles invite des artistes contemporains
à dialoguer avec le patrimoine religieux de la vallée du Blavet et du Pays de Pontivy.
Quatre circuits balisés vous conduisent dans un parcours qui relie le paysage à la chapelle,
la peinture contemporaine à la sculpture polychrome, l’architecture religieuse à l’art d’aujourd’hui. 

 Claire Colin Collin Chapelle Saint Tudguah
Claire Colin Collin
Chapelle Saint Tudguah

Toute l’année, L’art dans les chapelles organise des rendez-vous, des ateliers d’arts plastiques et des visites accompagnées à destination des individuels, des scolaires
et des groupes, autour de la découverte et de la sensibilisation à l’art contemporain et au

patrimoine. »

Au delà du violet Dove Allouche Chapelle Notre Dame des Fleurs
Au delà du violet
Dove Allouche
Chapelle Notre Dame des Fleurs

IMRAN QURESHI – Barbican Centre – Londres – du 18 février au 10 juillet 2016

images-6Pour sa première grande exposition à Londres au Barbican Center, Imran Qureshi présente « Where the shadows are so deep » une série d’exquises miniatures dessinées à partir de la courbe, un motif traditionnel.

Commençant avec des scènes douces de la nature, la suite des travaux introduit progressivement des éléments plus sombres ;
imperceptiblement, l’incertitude nait autour de la forme courbe .Unknown-2

Accrochées à différentes hauteurs le long de la spectaculaire travée de 90 mètres, ces peintures délicates sont comme des bijoux pour attirer le visiteur, exigeant de lui lorsqu’il approche un tout autre regard.
Renforçant cette atmosphère inquiétante, des éclaboussures rouges sanguinolentes sont reprises au sol par quelques motifs floraux blancs, l’artiste a fait de son exposition un itinéraire d’une grande tension. Ce rouge fait écho à la situation actuelle au Pakistan etUnknown dans le reste du monde, où la violence se vit au quotidien. « Pourtant, les gens ne perdent pas espoir, explique Qureshi. D’où les fleurs qui jaillissent de la peinture rouge pour exprimer l’espérance qui subsiste malgré tout, l’espoir d’un lendemain meilleur. »

 

Imran Qureshi, né à Hyderabad en 1972, adapte les motifs et les techniques de la miniature moghole à un répertoire contemporain. Il vit et travaille à Lahore.

En 2014, plusieurs de ses peintures et une œuvre in situ figuraient à l’exposition inaugurale du musée Aga Khan de Toronto, intitulée Le Jardin des idées, qui réunissait six artistes pakistanais contemporains.Unknown-1

En France il est représenté par la Galerie Thadeus Ropac.

 

 

Barbican Center – Silk St, London EC2Y 8DS, Royaume-Uni – http://www.barbican.org.uk

du 18 février au 10 juillet 2016

 

SIGMAR POLKE, un alchimiste à VENISE – Palazzo Grassi – 17 avril au 6 novembre 2016

Fêter les 10 ans de la Collection de François IMG_7404Pinault à Venise avec les oeuvres de
Sigmar Polke (1941-2010), c’est une belle attention portée au public; celui qui connait l’artiste est heureux de trouver là un accrochage complet, celui qui le découvre y voit avec étonnement l’étendue des formes picturales brillantes et sensibles de son travail !

IMG_7467

 

 

Le tissu après sa formation chez un maître verrier est depuis les débuts le matériau de prédilection de ce peintre non conformiste allemand, meilleur ami de Joseph Beuys (1921-1986); il triture toutes sortes de tissus et des mediums comme les oxydes métalliques, le lapis lazuli broyé, et les mixions de cyanure et d’arsenic. Malmener la toile et son image au regard de l’histoire pour une vraie explosion chromatique en grand format !

IMG_7452
IMG_7426
« Peintre de son temps, qui sut regarder le monde en face…il introduit aussi l’alchimie dans le temps présent et trouve le juste équilibre entre fascination ésotérique et contemporanéité. »

IMG_7394

 


Palazzo Grassi, Venise – du 17 avril au 6 novembre 2016 – http://www.palazzograssi.it

SOLITAIRE Stéphane Thidet – Collège des Bernardins –

IMG_6791IMG_6788

 

 

 

 

 

Une expérience à vivre entre arbre violenté et eau dans un lieu d’une puissance poétique telle que la lumière s’y faufile subtile et  douce. Le contraste est fort de « rassembler ces morceaux du monde extérieur » dans la sacristie fermée du Collège des Bernardins. Il est source d’inspiration pour Stéphane Thidet.

Cette installation est mobile. Deux troncs écorcés par les tempêtes du sud. L’un horizontal et l’autre plus vertical. Les arbres tournent lentement comme des images en développement, des dessins tracés sur l’eau, comme deux corps prenant le temps de leur présence par notre regard:  » à la manière des flammes d’un feu dont chaque apparition ne serait jamais tout à fait semblable à la précédente ».

Entrer dans la sacristie, sentir l’odeur de bois, méditer au regard de l’eau et de la pierre…

Collège des Bernardins – Commissaire Gaël Charbeau – du 1er avril au 10 juillet 2016 – http://www.collegeddesbernardins.fr

DOUBLE JE, Artisans d’art et artistes – Palais de Tokyo – 24 mars au 16 mai 2016

web-double-je2DOUBLE JE est une exposition installée comme un décor de film ( maîtrise artistique de Pascale Consigny ) et à partir d’une nouvelle de Franck Thilliez; elle a été conçue dès son origine comme une exploration originale du dialogue entre art et artisanat d’art et à partir du thème populaire de polar.IMG_6644Ateliers d’artistes, d’artisans ou scène de crime ? On n’est pas dans une scénographie habituelle: chaque objet est présenté au visiteur comme oeuvre d’art ou comme indice de meurtre.

IMG_6659

L’aventure dans les détails ou la fascination du détail est ce qui relie ces deux mondes. A nous de plonger pour jouer les détectives !

La collaboration étroite entre les artistes et les artisans d’art est à l’origine de, par exemple une moto ornée par un plumassier, des photographies décorées par une brodeuse, un paravent en bois sculpté et peint par un artiste, des vases générés par le son de la voix, une dague en acier damassé dont le manche est un moulage de vertèbres de serpent … ETRANGE

Palais de Tokyo – du 24/03 au 16/05/2016 –

VILLA VASSILIEFF – Groupe mobile – du 13 février au 2 juillet 2016

IMG_6268C’est dans une petite impasse bucolique, tout près de la gare Montparnasse, que la Villa Vassilieff a ouvert ses portes il y a quelques jours. Elle est située avenue du Maine dans le 15ème arrondissement de Paris, sur le site de l’ancien atelier de Marie Vassilieff qui abrita jusqu’en 2013 le musée du Montparnasse jusqu’en 2013.

 

 

Et souvenir  … JIMG_6269‘ai organisé en 2009 le lancement de Carrousel grâce à la précieuse collaboration d’une amie !

 

 

 

IMG_6265

Aujourd’hui la Villa Vasilieff entend renouer avec l’histoire de ce lieu en invitant des artistes et chercheurs à poser un regard contemporain sur les ressources passées et présentes du quartier (bibliothèques municipales, Ateliers des Beaux Arts de la Ville de Paris, le Musée Bourdelle, le Musée Zadkine…) mais aussi d' »institutions associées« , comme le Centre Pompidou, la Fondation Nationale des Arts graphiques et Plastiques et le Musée Picasso.                                             

« La Villa Vassilieff encouragera les interprétations singulières, les digressions, les déviations et les bifurcations. L’art y sera un territoire d’enquête où échafauder collectivement des outils de compréhension et des cartographies alternatives de notre société contemporaine.  »                                                                                

LIMG_6263 (1)e Pernod Ricard Fellowship (association de Pernod Ricard et de la Villa Vassilieff) invitera chaque année 4 artistes, commissaires ou chercheurs en résidence, contribuera à faire de la Villa un lieu d’invention et de création de nouveaux récits.

VILLA VASSILIEFF Chemin du Montparnasse, 21 avenue du Maine 75015 Paris Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h.

IMG_6258 IMG_6259 IMG_6260 IMG_6256