Georg Baselitz « De l’arbre vers l’humain…de l’humain vers l’arbre ».

Au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, une belle et simple scénographie pour les sculptures de l’allemand Georg Baselitz né en 1938. De son introduction tonitruante en peinture en 1961 à celle toute aussi renversante en sculpture en 1980, l’artiste n’a cessé de malmener « l’image héroïque » de l’homme. Avec une hache, une scie à ruban ou une tronçonneuse, il ne cherche pas l’élégance de la sculpture classique ni même la plastique de la sculpture de la Renaissance. Baselitz sculpte contre ce qui est établi. Tel un archéologue, il fait oeuvre de mémoire de sa propre histoire, allemande, en creusant, fouillant le bois de peuplier, de cèdre ou de tilleul…Une enclave de peintures, 7 oeuvres de mars 2011, offre un espace de méditation sur ce qui fait le fond de ses réflexions.    Avec ses dernières sculptures monumentales le calme accompagne l’humour et laisse le visiteur admiratif de ce grand artiste du XXIème siècle.

J’organise plusieurs visites dont une dans le cadre d’UNE HEURE, UN DIMANCHE, UN ARTISTE: le dimanche 6 novembre à 15h. RDV à l’intérieur avec son billet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.