IMRAN QURESHI – Barbican Centre – Londres – du 18 février au 10 juillet 2016

images-6Pour sa première grande exposition à Londres au Barbican Center, Imran Qureshi présente « Where the shadows are so deep » une série d’exquises miniatures dessinées à partir de la courbe, un motif traditionnel.

Commençant avec des scènes douces de la nature, la suite des travaux introduit progressivement des éléments plus sombres ;
imperceptiblement, l’incertitude nait autour de la forme courbe .Unknown-2

Accrochées à différentes hauteurs le long de la spectaculaire travée de 90 mètres, ces peintures délicates sont comme des bijoux pour attirer le visiteur, exigeant de lui lorsqu’il approche un tout autre regard.
Renforçant cette atmosphère inquiétante, des éclaboussures rouges sanguinolentes sont reprises au sol par quelques motifs floraux blancs, l’artiste a fait de son exposition un itinéraire d’une grande tension. Ce rouge fait écho à la situation actuelle au Pakistan etUnknown dans le reste du monde, où la violence se vit au quotidien. « Pourtant, les gens ne perdent pas espoir, explique Qureshi. D’où les fleurs qui jaillissent de la peinture rouge pour exprimer l’espérance qui subsiste malgré tout, l’espoir d’un lendemain meilleur. »

 

Imran Qureshi, né à Hyderabad en 1972, adapte les motifs et les techniques de la miniature moghole à un répertoire contemporain. Il vit et travaille à Lahore.

En 2014, plusieurs de ses peintures et une œuvre in situ figuraient à l’exposition inaugurale du musée Aga Khan de Toronto, intitulée Le Jardin des idées, qui réunissait six artistes pakistanais contemporains.Unknown-1

En France il est représenté par la Galerie Thadeus Ropac.

 

 

Barbican Center – Silk St, London EC2Y 8DS, Royaume-Uni – http://www.barbican.org.uk

du 18 février au 10 juillet 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.